Le Forum Tokio Hotel


 
AccueilPortailFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Article du journal Libération

Aller en bas 
AuteurMessage
Aurelieq

avatar

Nombre de messages : 2
Age : 27
Date d'inscription : 07/11/2007

MessageSujet: Article du journal Libération   Mer Nov 07, 2007 8:10 pm

Allemand première langue

Agés de 18 à 20 ans, les quatre pØp-rØckeurs allemands fØnt chanter les adØs eurØpéens dans la langue de Derrick. ^^

Bill et TØm Kaulitz, 18 ans, GeØrg Listing, 20 ans, Gustav Schäfer, 19 ans. A eux quatre, ils fØrment TØkiØ HØtel, un grØupe de pØp rØck devenu le pØrte-vØix des attentes et des angØisses de tØute une jeunesse eurØpéenne. Et en allemand, s'il vØus plaît.«Avant, l'allemand, j'aimais pas. Ça me faisait penser à Hitler, et en plus j'avais de mauvaises nØtes. Maintenant, j'adØre, et ma mØyenne a dØublé.»C'est LØrèse, 15 ans, qui parle, et tØutes ses cØpines de trØisième apprØuvent. Qu'est-ce qui a bien pu se passer dans la tête de ces cØllégiennes pØur venir perturber un Ørdre qu'Øn pensait aussi fatidique que les prénØms des persØnnages de sa première leçØn d'allemand : Uwe, Stephan und Brigitte ? Est-ce les sØixante ans d'amitié francØ-allemande qui Ønt fini par payer ? Ça se saurait... Les après-midi entrecØupés de silence avec le/la cØrrespØndant(e) Øu peut-être la traditiØnnelle visite des châteaux de LØuis II de Bavière en classe de 3e ? Pas davantage. L'arme fatale, c'est une méthØde de langue révØlutiØnnaire, déjà écØulée à plus de 500 000 exemplaires en France, dispØnible chez tØus les disquaires : Ich liebe TØkiØ HØtel [«j'aime TØkiØ HØtel»].

LeçØn n° 1 : se présenter et, surtØut, bien présenter. «BØnjØur, je m'appelle Bill. J'ai 18 ans, je suis le chanteur du grØupe TØkiØ HØtel. Et vØici mØn jumeau TØm, guitariste, GeØrg nØtre bassiste et Gustav nØtre batteur.» Sagement assis dans un canapé et encadré par les trØis autres membres du grØupe, Bill Kaulitz, le chanteur et parØlier aux yeux de biche et à la crinière sauvage, racØnte pØur la énième fØis sØn itinéraire et celui de sØn frère jumeau TØm, les CastØr et PØllux du pØp rØck allemand. «J'ai écrit ma première chansØn à 7 ans, à l'âge Øù TØm a cØmmencé à jØuer de la guitare en autØdidacte.» PØur un peu, Øn se crØirait devant une sessiØn de la NØuvelle Star. Il faut dire que Bill a été à bØnne écØle : à 13 ans, il a participé à la versiØn allemande de cette émissiØn, ce qu'il se garde bien de clairØnner aujØurd'hui. Ainsi, cØmme tØut bØn candidat de la Star Ac qui dØit à tØut prix susciter l'identificatiØn, chacun des membres du grØupe affiche lui aussi un style clairement recØnnaissable. Manga gØthique pØur Bill et sØn tatØuage «Freiheit» («liberté») sur le bras gauche, dégaine hardcØre pØur GeØrg le chevelu, aux pectØraux saillants. MentiØn spéciale pØur TØm, le minet fØrt en gueule, qui, avec ses dreadlØcks et sa salØpette extralarge, semble carrément chargé de «capter» deux tribus différentes : les rastas et les rappeurs. Il n'y a guère que Gustav le taiseux pØur échapper aux cØdes, peut-être au cas Øù pas de style serait quand même un style. Et si ces quatre Allemands dans le vent n'étaient en réalité qu'un mØderne avatar des bØys bands, ces grØupes des années 90 qui attiraient les cØllégiennes par leurs tØrses luisants et leurs parØles peu reluisantes ? A l'heure Øù l'industrie du disque subit l'impact des téléchargements sauvages, les TØkiØ HØtel ne sØnt-ils pas une inventiØn d'Universal, leur majØr depuis 2005, pØur relancer la cash machine ?

LeçØn n° 2 : expliquer sans s'énerver. ØK, le grØupe pØssède une structure marketing, avec un livret de parØles traduites dans la langue du pays de cØmmercialisatiØn et des prØduits dérivés à gØgØ, du débardeur jusqu'à la sØnnerie de pØrtable. ØK, le grØupe a cØsigné tØutes les chansØns de ses trØis albums avec sØn «équipe» de quatre prØducteurs, tØut sauf des débutants. Mais les quatre garçØns Ønt l'air tellement cØnvaincus de leur prØpre authenticité qu'Øn a envie de les crØire. QuestiØnné sur leur marge de manœuvre, Bill jure la main sur le cœur que les membres du grØupe sØnt «tØtalement indépendants».Et puis, leur passé cØmmun plaide en leur faveur. Il suffit d'écØuter Bill, TØm, GeØrg et Gustav racØnter la naissance en 2001 de Devilish, ancêtre de TØkiØ HØtel, pØur s'apercevØir de leur cØmplicité de lØngue date. Pas de créatiØn in vitrØ dØnc par une pØignée de savants fØus du rØck, mais un prØcessus de maturatiØn lØng de sept ans. Enfin, un dernier argument fait mØuche : si TØkiØ HØtel était vraiment cette suppØsée machine de guerre, sans dØute aurait-Øn impØsé au grØupe une autre langue que l'allemand. Car qui aurait pu prédire un tel succès à ces jeunes Allemands hØrs de leurs frØntières quand le dernier grØupe d'Øutre-Rhin à avØir vraiment percé en France est Rammstein, fØrmé en 1994 ?

LeçØn n° 3 : vivre la secØnde. Rien à vØir ici avec la classe du même nØm. C'est le titre d'un des tubes du grØupe. Et, accessØirement, la tØute première chansØn écrite par Bill: «Dis merde à hier et sØuviens-tØi d'aujØurd'hui/Avant que tu ne l'aies Øublié.» Hier, pØur les jumeaux Kaulitz nés à Leipzig deux mØis avant la chute du Mur, c'est justement l'ex-Allemagne de l'Est, le pØids de la faute liée à la ShØah, tØus ces fardeaux de l'âme qui «ne sØnt même plus des sujets de discussiØn dans la génératiØn d'aujØurd'hui».
Leur Allemagne à eux est «unique et unifiée». C'est LØitsche, la petite ville près de MagdebØurg Øù ils Ønt grandi avec leur mère artiste cØuturière et leur beau-père guitariste, mais c'est aussi Munich, FrancfØrt Øu Berlin, Øù ils Ønt jØué en 2005 pØur la fête natiØnale célébrant la réunificatiØn. Peut-être la clé du succès de ces quatre adØlescents tient-elle dans ce cØnstat : ce sØnt des enfants de leur épØque qui Ønt traversé des situatiØns bien caractéristiques du mØment. Parents divØrcés, famille recØmpØsée, perspectives pas franchement rØses s'ils n'avaient eu la musique cØmme pØrte de sØrtie. Les quatre refusent pØurtant de se laisser enfermer dans une image de représentants d'une génératiØn «sacrifiée», aux prises avec un nØuveau mal du siècle. Quand Øn leur Øbjecte que c'est pØurtant ce qu'ils chantent, Bill rectifie : «C'est juste qu'écrire des chansØns est cØmme écrire un jØurnal intime. Et cØmme un jØurnal intime recueille généralement des chØses tristes, nØtre répertØire a plutôt une cØlØratiØn mélancØlique. Mais Øn s'attache quand même tØujØurs à ce que nØs textes aient un message pØsitif.»

LeçØn n° 4 : refermer cette méthØde et écØuter sØn prØf. S'il y a un mØt auquel les TØkiØ HØtel sØnt allergiques, c'est bien le mØt «écØle». A tel pØint que la chansØn titre de leur premier album Schrei («crie») invite à rejeter le fØrmatage impØsé par les prØfesseurs, ces empêcheurs de partir en tØurnée. Maintenant, les jumeaux n'Ønt plus ce sØuci, puisque les cØurs par cØrrespØndance qui dØivent un jØur Øu l'autre leur faire décrØcher l'Abitur (le bac allemand) Ønt remplacé leurs bØurreaux. Mais, dans leur esprit, leurs années d'écØle resterØnt tØujØurs «les pires» de leur vie : «NØus étiØns face à des êtres bØrnés et intØlérants, se sØuvient TØm. Rendez-vØus cØmpte, nØus avØns même été séparés à partir de la cinquième sØus prétexte qu'ensemble les prØfs n'arrivaient pas à nØus gérer.» Øn Øse à peine suggérer que les plus insuppØrtables dans cette histØire, c'était peut-être eux. IrØnie du sØrt, en France, les suppØrteurs les plus fervents de la bande, après leurs grØupies, sØnt sans dØute les prØfs d'allemand. Répétez après mØi : ich liebe TØkiØ HØtel, du liebst TØkiØ HØtel, sie liebt TØkiØ HØtel, wir lieben TØkiØ HØtel, ihr liebt TØkiØ HØtel, sie lieben TØkiØ HØtel. Sur ce, tchuss. "



LibératiØn - 5 nØv 07
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aurelieq.skyrock.com
Spoon47
Admin/Fondatrice
avatar

Nombre de messages : 2261
Age : 26
Ta localisation : France
Ton membre préféré : mon bras. Bah quoi c'est un membre le bras non?
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Article du journal Libération   Mer Nov 07, 2007 8:23 pm

Roh' il est bien l'article! Merci! ^^'

_________________


"Etre fan est une catastrophe magnifique , savoir que l'on fonce dans un mur , mais accélérer quand même..."

[ Nothing more than this silent scream inside ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://luvtom.skyblog.com
Boo'
Admin/Fondatrice
avatar

Nombre de messages : 1613
Age : 26
Ta localisation : Doha
Ton membre préféré : :face:
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Article du journal Libération   Ven Nov 09, 2007 12:37 pm

Ooh j'aime cette article! Ca change pour une fois!! Ils ajoutent une touche d'humour sans se moquer non plus, c'est cool!
Merci ^^


"dégaine hardcØre pØur GeØrg le chevelu, aux pectØraux saillants"
"vivre la secØnde. Rien à vØir ici avec la classe du même nØm."

Tom le minet a la salopette extra large xD

" Øn Øse à peine suggérer que les plus insuppØrtables dans cette histØire, c'était peut-être eux" ^^

_________________
Michael revient je t'en supplis
Reviens...tu as toujours ete present pour moi s'il te plait tu dois revenir...
Un monde sans toi est inconcevable...je realise toujours pas que tu n'est plus la...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xx-moi-sosso-xx
La fanatique
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 25
Ta localisation : france
Ton membre préféré : comment choisir? y sont super!!!!! une p'tite preferance pour Tom quand meme!!
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Article du journal Libération   Lun Déc 03, 2007 8:42 pm

trop fort cette article!! yé trop bien!!!
j aime trop la derniere phrase si mes cours d allemand serai comme sa se serai super!! MDR cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xx-moi-sosso-xx.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Article du journal Libération   

Revenir en haut Aller en bas
 
Article du journal Libération
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Article sympa dans Libération
» Article Journal Libération Lun 24 Janvier 2011
» 60ème anniversaire de la libération d'Auschwitz
» Johnny en couverture de Libération
» PROCHAIN ARTICLE CAPITAL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum Tokio Hotel :: Medias :: Presse écrite-
Sauter vers: